L'ITL à fêté ses 75 ans

L'école, fondée en 1937 par l'abbé Moreau et des responsables religieux de la ville d’Ath.  Ils se concertèrent pour fonder une nouvelle école. A cette époque la région athoise comptait principalement des usines et des entreprises travaillant le bois et la métallurgie. Des contacts sont donc pris avec les employeurs locaux et très vite apparaît l’idée et le besoin de créer une école professionnelle du bois et du fer.

Le projet prend véritablement forme lorsqu’André Cambier offre en location les locaux de l’ancienne école privée du bois, situés rue de l’Industrie. L’Institut Professionnel Libre d’Ath ouvre alors ses portes aux jeunes gens cherchant une formation intellectuelle et technique, ainsi qu’une qualification professionnelle.

Au fil des années, l’Institut va prendre une expansion considérable, tout en s’efforçant de répondre aux besoins particuliers des entreprises régionales. De nouvelles options compléteront l’offre de formation de l’école : électricité,  mécanique, bâtiment,…

Parallèlement à son enseignement technique et professionnel, l’ITL met en place une école d’enseignement spécial et des cours de promotion sociale. Bien conscient de l'insuffisance et de la précarité des installations rachetées à l’usine Cambier en 1950, les différents dirigeants de l’école vont progressivement acheter terrains et bâtiments pour implanter un institut moderne, avec une infrastructure fonctionnelle.

Tous les degrés sont organisés, ainsi que différentes années de perfectionnement (en 7ème année).

Cet établissement fonctionne sur deux sites : Rue de l'Industrie  et  Zoning des Primevères (maçonnerie).  II compte actuellement 610 élèves.

Depuis juin 2000, nous sommes la 1ère et la seule école en Communauté Française à être certifiée ISO 9001, ce qui représente une garantie de qualité.

Nous voulons offrir aux jeunes, qui nous sont confiés, un enseignement de qualité qui leur permette d'évoluer, de prendre confiance en eux et de devenir des citoyens responsables.

Etre citoyen, cela veut dire prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle de notre pays.

L'insertion de nos élèves dans le monde du travail nécessite, de notre part,  la construction d'un système de formation et d'auto-formation qui leur permette d'apprendre toute leur vie et de s'épanouir pleinement dans le métier qu'ils auront choisi.

Ce système aura pour but de leur donner des connaissances et des compétences qui rejoignent l'attente des entreprises et de les aider à s'investir dans des actions citoyennes et responsables.

Nous voulons aussi qu'ils soient capables de contribuer au fonctionnement d'une société démocratique, solidaire, ouverte aux autres et d'y véhiculer des valeurs chrétiennes. Pour cela, toute l'équipe éducative sera attentive au respect et à la valorisation de chacun.

Je suis fermement convaincu que l'orientation est un point capital dans la réussite scolaire du jeune mais aussi dans sa construction personnelle, son épanouissement  et son devenir professionnel.

Le choix d'une orientation est une décision complexe qui se conduit dans la durée, c'est le fruit d'une lente maturation dans laquelle différents facteurs influent à des degrés divers : la famille, le milieu de vie, les loisirs, les amis, les jobs d'étudiant, la presse, les préjugés sur telle forme d'enseignement, ….)

N'est-il pas préférable d'être conscient de ses potentialités et de ses limites, d'opérer des choix raisonnables que l'on mènera à terme avec satisfaction  après une 7e année, un graduat ou un master en  industrie ?